vendredi 22 août 2008

Une année sous le signe de…

J’hésite. L’essoufflement? Supers pouvoirs? Dépassement? Je trouverai certainement le mot exact à la fin de l’année scolaire!

Je me suis donc rendue dernièrement à l’affectation. J’avais déjà vu par Internet la liste des contrats offerts pour l’année 2008-2009. Par contre, il arrive parfois qu’il y ait des changements à la dite liste. C’est donc important de se présenter un peu avant la rencontre afin de prendre the brand new liste.

Le professeur masqué nous décrivait dernièrement les retrouvailles au déjeuner d’accueil. C’est sincèrement pire lors de l’affectation. Premièrement, il y a 300 jeunes profs dans un endroit vraiment trop petit. Je ne parle même pas de 300 personnes, mais de 300 profs. On y parle de vacances, de rénovation, d’enfants.. Comme au déjeuner. On ajoute à ça qu’il y a 300 profs stressés de savoir ce qu’ils auront comme tâche l’année prochaine. Il faut en parler, mais pas trop, parce qu’une ancienne collègue pourrait très bien prendre le contrat qu’on chéri tant.

C’est donc en se bousculant, tel un troupeau de vaches, qu’on entre dans la salle de Bingo. Une amie trouve que ça ressemble plutôt à une foire d’animaux.. Elle n’a pas tout à fait tord. Petit discours de personnes de la commission scolaire, quelques trucs à changer sur la liste des contrats parce que the brand new liste n’est pas exacte à 100%. Ensuite, c’est là que le « plaisir » commence.

Chacune, à la maison, a regardé la liste (prise sur le site Internet de la commission scolaire) et a indiqué ses préférences. D’offert, il y avait au total environ 140 contrats. Là-dedans, je compte les contrats à 100%, les jumelages de 100% (donc différentes classes dans la même école ou dans des écoles différentes), les jumelages de 80% (quatre jours/semaine) et les jumelages de 60% (trois jours/semaine). Sur la liste de priorité, il devait y avoir environ 220 personnes. Mathématiquement, je suis si basse sur la liste que je me disais qu’il ne resterait rien à mon tour. Mon amie et moi espérions voir beaucoup de grosses bédaines de femmes enceintes, nous permettant donc d’occuper possiblement un poste.

La personne numéro 1 sur la liste de priorité va donc au micro donner son choix de la liste de contrats. La personne numéro 2 sur la liste de priorité la suit de près et ainsi de suite, jusqu’à la personne numéro 220 sur la liste de priorité.

Et moi, dans tout ça?

Ce qui restait à mon nom, ce sont des 60%. Par contre, je connaissais une directrice qui est venue me voir avant mon choix afin de me dire que le 60% allait devenir 80%. C’était un jumelage, trois classes dans son école et une classe dans une école alternative. J’ai donc pris ça! Jumelage qui s’est encore changé hier, pour devenir 100%. À quoi se résume mon année de fou?

J’ai une classe de troisième année, une classe de deuxième année une semaine sur deux, une classe de sixième année une semaine sur deux, une classe 1e-2e années à l’alternatif, une classe de 3e-4e années et une classe de 3e-4e années à l’alternatif. Je ne suis jamais allée à l’école alternative. Je n’ai jamais fait de classe multiâge. Je commence la maîtrise prochainement… Est-ce que je pourrais avoir plus compliqué?

Une année sous le signe de… On verra! :)

12 commentaires:

Caroline a dit…

Oui, je suis à la CSDM. Merci pour la description détaillée de tes expériences. Bonne chance avec ton année et tes nombreuses classes. C'est un peu fou... ce qu'ils offrent.

Catherine a dit…

Effectivement.. un peu fou comme tu dis! :) Merci bien et bonne année à toi aussi!

Missmath a dit…

HOUHOUHOUHOUHOUHOUHOU !

Ne t'en fais pas si la maîtrise n'avance pas : ce sera normal.

Je te souhaite de très beaux groupes et de t'amuser.

Bonne rentrée Catherine.

Sylvain a dit…

J'hésite entre "Félicitations" pour ton gros contrat, "Mes condoléances", "Bon courage", "Bravo" ou "Bonne chance" !

Je te souhaite par-dessus tout une belle année. Ça sera assurément une grosse année, mais je la souhaite belle et enrichissante :-)

Hortensia a dit…

Bravo pour le temps plein.
Cela dit, il va falloir que tu sois pas mal zen avec ce que tu nous décris. N'oublie pas, on fait ce qu'on peut, pas toujours ce qu'on voudrait. Un vieux prof m'avait dit ça à ma première année d'enseignement et je l'ai toujours gardé en tête.

Safwan a dit…

J'hésite entre «félicitations pour ton contrat!» et «mes sympathies». Je te laisse choisir! ;oP

Une Peste! a dit…

Ouch!

Une belle expérience, soit. Mais tabouère que cela a l'air lourd. J'ai du m'y reprendre à 3 fois pour comprendre en quoi consistait ta tâche au juste.

Alors.. euh .. bonne chance?

;-))

Catherine a dit…

Missmath: Effectivement, probablement que ma maîtrise n'avancera pas tellement.. Ça prendra bien le temps que ça prendra! Bonne rentrée à toi aussi!

Sylvain: Je vais prendre tous tes bons mots! :) Merci bien!

Hortensia: Faire ce qu'on peut et pas nécessairement ce qu'on voudrait.. C'est certainement ma phrase guide pour l'année.. Ça va me forcer à penser à moi aussi, avant de faire passer les autres, sinon je ne tiendrai pas le coup!

Safwan: Je ne le sais pas non plus.. Je te le dirai dans quelques semaines.. :)

Une Peste: Quand je raconte ce que j'ai comme tâche à des gens autour de moi, ils n'y comprennent totalement rien. Plusieurs ne savent même pas ce qu'est une école alternative. Effectivement, ça a l'air lourd! Tout va dépendre des enseignants avec qui je vais travailler.. Et ça, je vais le savoir demain!

Mme Gronde Lacolère a dit…

Bon, c'est vraiment terrible ce que tu as eu. C'est a se demander si ce n'est pas mieux de ne rie prendre et d'attendre un remplacement de conge de maternite salvateur , dans des cas comme cela. Au moins ca a l'air d' etre du temps tres plein pour un budget.

Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.
Anonyme a dit…
Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.