mercredi 9 avril 2008

Où s'en va le monde?

Je viens de lire ceci… « USA : accusés de harcèlement sexuel en maternelle » de la version en ligne du Figaro. Pour résumer, on nous raconte que Randy Castro (blague de mauvais goût, on pourrait se demander s’il a de la parenté avec Fidel) a donné une tape sur les fesses à une élève de la classe à l’heure de la récréation. La petite s’est plaint à son enseignante qui l’a référé à la direction. Cette dernière a décidé d’appeler les policiers pour déposer une plainte contre le garçon, de peur d’avoir un procès intenté par les parents.

Comme on l’a vu dernièrement au Québec, il faut se méfier de ce qui est rapporté dans les journaux. Je fais ici référence à l’histoire de l’enseignante qui, supposément, avait mis un élève turbulent dans une cage. Je ne veux rien enlever à la gravité du geste de Randy Castro, mais une direction d’école doit-elle appeler les policiers lorsqu’un enfant tape les fesses d’un autre enfant? Il n’y a pas moyen d’agir autrement? Admettons que l’enfant n’en est pas à sa première offense, qu’il a déjà un plan d’intervention, qu'il prend du ritalin, que tous les intervenants sont déjà au courant de la situation, cela aura-t-il une influence d’appeler les policiers à la rescousse? Même si tout se joue avant 6 ans, cela aurait-il un impact sur l’enfant? J’ai bien peur que non…

D’un autre côté, je me questionne sur la société de façon générale. Comment est-il possible que des gestes du genre deviennent courant maintenant? Est-ce aux enseignants à montrer aux élèves qu’il ne faut pas taper les fesses des autres? Du moins, lorsque j’étais à l’université, je n’ai pas eu de formation dans ce sens! Je vois la scène d’ici, avec un cours préparatoire aux obstacles de l’enseignement avec un cours théorique là-dessus. Qu’on sensibilise nos élèves au harcèlement? Parfait. Qu’on soit à l’écoute des élèves à ce sujet? Bien d’accord. Mais le savoir-vivre, au départ, ne doit-il pas être enseigné par les parents d’abord? Est-il normal qu’un élève (et l’histoire que je raconte est véridique, parce qu’elle s’est passée à mon école) de première année tape les fesses de son enseignante?

Pour revenir avec l’histoire de Randy, je trouve triste qu’on en soit rendu là… À se protéger des poursuites possibles de parents, pour des gestes qui ont été commis par un élève de jeune âge… L’école serait accusée de quoi? De ne pas avoir le contrôle sur chacun des élèves? L’important est que l’école intervienne… Non? Quoi qu’on fasse, contrairement à Dieu, nous ne sommes pas partout… donc nous ne pouvons pas tout voir… Tout ça me laisse perplexe…

Où s’en va le monde…

Image prise sur Internet: http://planetquo.net/Various/ritalin_o.jpg

6 commentaires:

Safwan a dit…

J'aime bien l'image qui accompagne ton billet :O)
Les parents ne se déresponsabilisent pas qu'au Québec, donc. Il ne faut pas non plus oublier que les États-Unis ont une culture de poursuite en cour beaucoup plus importante qu'au Québec. Toujours est-il que je trouve que l'école y est allée pas mal fort dans ce dossier.

¤Enidan¤ a dit…

taper les fesses.. ça dépend comment ça été fait... avec la main, avec les pieds ou avec un objet comme une chaise ou un manche à balai ?!?!?!

Personnellement, si c'est avec la main, je trouve que c'est fort d'appeler la police pour ça...

Mais de nos jours, la tape sur les fesses ne peut même plus avoir le rôle d'une tape "amicale" !?!? Je harcèle mes enfants à chaque jours alors.. :oS

et on a vu Marc Labrèche se faire harceler par Olivier Guimond à Louis-José Houde hier soir !!

Sylvain a dit…

Je viens de recevoir un courriel sur l'école de 1960 vs l'école de 2008... Ça exagère un birn, mais ça va dans le même sens...

Safwan : je pense que le Québec s'en va vers la tendance américaine d'avoir pour sport national les poursuites devant les tribunaux. On n'y est pas encore rendu, heureusement, mais c'est pire que c'était...

Enidan : Olivier Guimond appartient plus à l'époque 1960 que 2008, ce qui explique la tolérance du "harcèlement" dont a été "victime" ce cher Labrèche...

Une Peste! a dit…

C'est d'un ridicule.

Même en me forçant à imaginer où il pouvait y avoir du "Mal", j'arrive pas.

Cibole, un tape sur une fesse d'un enfant de 6 ans à un autre enfant de 6 ans!?.. et le prof appelle la police? Une plainte est déposée? Bin voyons donc!

Ils ne sont pas près de jouer au docteur, ces deux-là c'est clair.

Catherine a dit…

Safwan: Merci pour l'image! Je la trouve chouette aussi... Je comprends qu'au États-Unis, les précédures judiciaires sont plus fréquentes qu'ici, mais je trouve que ça ne regarde pas bien pour ici...

Enidan: J'adore le lien que tu fais avec Marc Labrèche et Olivier Guimond. Lorsque j'ai vu l'épisode, je ne me suis pas dit "Oh! Olivier Guimond est un harceleur!" Ça se voulait plus cocasse qu'autre chose...

Sylvain: J'avais reçu un document du genre à l'université (de l'école de 1960 et d'aujourd'hui..) Je vais essayer de remettre la main là-dessus!

Une peste: Ils ne joueront certainement pas au docteur à l'école du moins! :)

la maratre a dit…

Mais ils sont cons!

Primo, la prof aurait dû régler ça elle-même, voir si t'envoies un enfant voir la direction pour ça! Ça arrive régulièrement en maternelle (par expérience). Il importe d'apprendre aux élèves que le corps des autres n'est pas le leur, qu'on ne touche pas aux autres sans leur permission... J'avais un problème de colleux et bisous moi l'an passé. Imaginez les poursuites que j'aurais pu avoir!

Et la direction qui appelle la police?? WHAT THE FUCK!

Désolée, j'en reviens juste pas parfois de la bêtise humaine!