dimanche 2 septembre 2007

Ma rentrée scolaire

Voilà, la pire semaine est passée! Je dis pire semaine, car comme j'ai trois classes et aucun local, le stress est là longtemps!

Tout d'abord, le déjeuner d'entrée. Il se déroulait dans une crêperie rustique de mon quartier de jeunesse. Sur place, j'y ai reconnu plusieurs visages familiers. Plusieurs me lançait des "Ah! Tu es de retour avec nous?!?". Eh oui! Vient le temps d'expliquer à qui veut l'entendre ce que j'allais faire durant la prochaine année. J'ai fait la connaissance de Prof Nouvelle Maman. Elle est jeune dans le métier, mais vieille sur la liste de priorité. Nous ne nous connaissions pas avant, mais nous avons beaucoup placoté au resto. C'est chouette les regroupements de jeunes lors de ce genre de rencontre... Parce que sinon, on se sent un peu à l'écart avec les "Ah oui? Pis? Es-tu allé camper avec Gilbert?".

Au resto, j'ai rencontré brièvement les deux enseignantes que j'allais remplacer. Je les connaissais toutes les deux. Une me connaissait , mais pas l'autre. La première ne m'inquiètait pas... Mais j'avais entendu de drôles de choses concernant la deuxième enseignante.

Suite au resto, je les rencontre. La rencontre se passe bien avec la première enseignante. Elle me dit qu'elle ne sait pas encore trop trop ce qu'elle souhaite me faire faire avec les élèves, tout en m'expliquant que l'année dernière, elle était en première année et que cette année, elle fait la deuxième année. Elle a besoin de mieux savoir ce qu'elle doit faire pour savoir ce que moi je peux faire. Elle me présente les enfants qu'elle a connu l'année dernière et qui seront dans sa classe cette année aussi. Nous nous promettons donc de nous revoir.

La deuxième enseignante m'inquiètait un peu plus... Elle avait une réputation d'une personne sévère (pas nécessairement dans le bon sens) et d'une personne profiteuse. Jusqu'à maintenant, je n'ai pas un mot à dire contre elle. Elle a été très gentille à mon égard. Faut dire que j'avais forcé le destin en l'aidant à installer sa classe (ménage et bricolage en vu de la rentrée... ce qu'elle a fort apprécié). Elle aussi est nouvelle de son niveau... elle aussi ne sait pas trop encore quoi me faire faire... Je le saurai un peu plus tard!

J'y ai aussi rencontré une enseignante à qui je jasais du temps de mon stage. Changement de niveau dans son cas aussi, elle est passée de la quatrième année à la sixième année. C'est une enseignante qui a l'air sévère, mais qui est très sympathique. Au début de la journée, elle m'a même parlé à part: "Catherine, si tu as besoin d'un endroit plus calme où travailler, ne te gêne pas, viens travailler dans ma classe. On se mettra de la musique." Je n'y suis pas allé, mais j'avais vraiment apprécié l'invitation. C'est le problème des personnes à contrat comme moi, d'avoir des 20% de tâche dans différentes classes... On ne sait jamais trop où aller et où s'installer.

Le lendemain, je suis allée rencontrer l'enseignante de l'autre école (l'école où j'avais échoué mon stage). Avant de la rencontrer, je lui avais parlé au téléphone. À la fin de la conversation, elle me dit: "Messemble qu'on se connaît". Son nom ne me disait rien. Elle me nomme ensuite les écoles où elle était auparavant. Je la replace: je l'ai déjà remplacé. Elle avait un groupe de cinquième assez heavy. Elle me dit alors: "Tu étais une des rares enseignantes à réussir auprès de mes élèves... Ça part bien". Je l'ai rencontré. Idem que pour les autres enseignantes... Nouvellement en deuxième année, elle ne sait pas non plus ce que je vais leur faire faire. Beaucoup de rencontres infructueuses!

Pour la journée de la rentrée, j'étais présente sur place, mais je n'ai pas pris ma classe du mercredi, la laissant à l'enseignante. Je suis donc allée simplement me présenter.

Ma rentrée officielle s'est donc faite jeudi dernier, dans une classe de deuxième année. Je vais avouer que la classe était assez rock and roll. Je ne sais pas si c'est l'effet rentrée qui les énervait de la sorte le lemdemain, mais c'était quelque chose! J'espère bien que j'aurai plus de contrôle sur le placotage la semaine prochaine. J'ai profité de la journée pour aller parler à la direction. Je voulais qu'il apprenne de ma propre bouche que j'avais déjà échoué un stage dans cette école. La rencontre s'est faite plus émotive que ce que j'aurais voulu.. Mais bon, je suis contente de l'avoir fait. Comme je le croyais, il était déjà au courant, mon ancienne enseignante devenue directrice le lui avait dit. Il a vraiment été gentil et a trouvé les bons mots pour que je me sente la bienvenue quand même. Il m'a dit de ne pas m'en faire, que certaines personnes ne sont pas faites pour être jumelées ensemble, que j'ai réussi deux stages par la suite et que je suis encore dans le milieu. Pour lui, tout ça, c'était suffisant. Je lui ai aussi montré ma dernière feuille d'évaluation de mon ancienne école. C'est tellement favorable à mon égard qu'il n'a pu faire autrement que de hocher la tête en me souhaitant la bienvenue dans l'école.

J'ai ensuite connu ma classe de quatrième année. Ce sont des amours. En plus d'être des amours, ils ne sont que 22! Dire que j'en avais 29 dans ma classe l'année d'avant. Un peu placoteux pendant les transitions.. mais c'est leur seul défaut! Une prof dans la blogosphère disait: "êtes-vous dans votre lune de miel?" (Désolé... Je ne me souviens plus qui). C'est avec eux que je passe ma lune de miel!

La semaine prochaine, je connaîtrai mon autre classe de deuxième année.

Bonne nouvelle, il y a un autre 20% qui m'attend prochainement. L'école avait perdu son RÉAPROF... Alors l'annonce officielle devrait être faite prochainement. C'est vraiment génial, moi qui m'attendais seulement à un 60%... 80% dont trois jours dans la même école... Ça commence à avoir bien du sens! :) Défi de taille, c'est une classe ayant pour volet: "Art et culture". L'école favorise beaucoup le théâtre dans la classe... et c'est moi qui en sera en charge!

Petite perle pour terminer ce message:
Je surveillais sur la cours de récréation. Un garçon de maternelle est en vélo avec son frère de deuxième année (que je n'ai pas encore rencontré). Je leur demande de descendre de leur vélo pour passer sur la cours de récréation. Le garçon le plus vieux dit à son frère: "Regarde, c'est ma deuxième professeur". Il se retourne et me dit en souriant: "Allô!". Je le trouvais vraiment trop mignon.


6 commentaires:

Safwan a dit…

La lune de miel, c'est moi! Moi, j'aimerais savoir ce qu'est un RÉAPROF.

lamaratre a dit…

Idem... réaprof? jamais entendu parler! :)

Ça risque d'être une bonne année pour toi. Et je te trouve chanceuse en quelque part de retourner travailler dans l'école où tu as échoué ton stage : tu auras l'occasion de prouver que la vie de stage et la vie de prof, ça n'a rien à voir! :)

Catherine a dit…

Les réaprof, ce sont des professeurs qui sont libérés, à raison d'une journée par semaine, pour apporter un soutien aux autres enseignants de l'école. La personne est donc un prof-ressource.

Par exemple, si je veux faire un projet dans ma classe sur les moustiques, la réaprof peut faire de la recherche pour me trouver une activité à faire avec les jeunes. Ils peuvent même venir nous aider dans notre propre classe avec une activité. Ils font aussi beaucoup de recherche pour des SAE.

Dans le fond, ils servent à enrichir le milieu scolaire.

Je croyais que ça se faisait à bien des endroits... Mais en cherchant sur le net, je vois que ce n'est pas tellement populaire.

Safwan a dit…

Deuxième question: que sont les SAE?
Réaprof: c'est réa pour quoi? «réaction»? Allez, j'ai besoin qu'on étanche ma soif de savoir (ou plutôt qu'on comble monm ignorance...petit rire gêné).

Catherine a dit…

Hahah J'vais t'avouer que je n'en sais trop rien pour le Réa dans Réaprof. Je vais m'informer et je te revient là-dessus! Pour les SAE, ce sont des situations d'apprentissage et d'évaluation.

Mercia a dit…

Well written article.